Les 5 bonnes raisons de se faire une garde robe éthique, écolo et minimaliste

Demain c’est les soldes! Il y en a pour qui c’est la grande joie du début d’année, bon moi c’est moyen, moyen!! je n’aime pas faire les magasins de vêtements, faire des essayages et encore moins quand il y a plein de monde. Mais bon, vu l’état de mes vêtements (y’a des trous dans mes 3 jeans oups), il est temps de refaire des achats et du coup d’en profiter pour commencer à me constituer une garde robe en accord avec mes valeurs c’est à dire éthique, écologique et minimaliste. 

Quels sont les avantages d’une garde robe éthique, écolo et minimaliste :

C’est bon pour la santé :

Nous portons, à même la peau, des habits comportant des traces de produits hautement toxiques, tels que les phtalates, les nonylphénols (NP),qui sont des perturbateurs endocriniens. Régulièrement d’importantes réactions allergiques sont constatées du fait du port de certains vêtements. 

« En 2012, Greenpeace a publié un rapport intitulé Les dessous toxiques de la mode. En cause : des substances chimiques susceptibles de provoquer des cancers et d’agir comme perturbateurs endocriniens, déréglant le fonctionnement hormonal et impactant les fonctions reproductives, détectées dans les rayons de vingt marques de prêt-à-porter. »

Pour réduire notre empreinte écologique :

L’industrie textile est, après celle du pétrole, l’industrie la plus polluante au monde–et grande consommatrice de matières premières, d’eau et d’énergie. Elle contribue pour une grande part aux émissions de gaz à effet de serre, aussi bien au niveau de la production, du transport, que de l’entretien.

 Il faut savoir qu’un jean peut parcourir jusqu’à 65000 kms entre le champ de coton et la boutique vous imaginez donc la consommation de pétrole et les émissions de gaz à effet de serre pour son transport. Pour sa fabrication, on utilise parfois des cotons transgéniques, des pesticides car le coton est fragile et près de 1300 espèces d’insectes, de champignons.. peuvent s’y nicher.

Le coton a besoin de beaucoup d’eau : il est le 3e consommateur d’eau d’irrigation dans le monde, après le riz et le blé.                                             Afin de le teindre, le blanchir ou l’imperméabilisé on utilise différents produits chimiques qui se retrouvent ensuite dans les nappes phréatiques.

Pour le respect des travailleurs :

Nos vêtements sont souvent confectionnés dans des ateliers par des personnes, et des enfants,  dont les conditions de travail sont parfois difficiles : elles travaillent 10 à 12 heures par jour, sont mal rémunérées et sans protection sociale. Il est toujours difficile de savoir ce qu’il en est car à part la mention « Made in » sur l’étiquette on ne sait pas grand-chose. Et, quand on sait que les grandes marques, dont on paye les vêtements au prix fort, font appel à ces travailleurs on peut rapidement être très en colère…..

De plus, 3 millions d’agriculteurs exposés à des herbicides, pesticides tombent malades chaque année.

 Pour gagner du temps le matin :

Si on a moins de vêtements et qu’on choisit des vêtements modulables, on se prend moins la tête à chercher sa tenue chaque jour.

Pour faire des économies et de la place dans ses placards :

Même si dans un premier temps les vêtements sont plus coûteux à l’achat, on fait le choix d’en acheter moins et on les choisit de bonne qualité ce qui augmente leurs temps d’utilisation. On peut aussi se tourner vers des vêtements d’occasion qui sont  peu coûteux.

 Source : dépliant « carnet de vie d’un jean » édité par l’ADEME

Donc, pour se faire une garde-robe éthique, écologique et minimaliste, il va falloir veiller à :

  • La matière du vêtement : biologique, biodégradable, végétale, recyclée..
  • Son impact écologique : réduction de la consommation d’eau, des déchets…
  • Son impact social : marque éco-responsable, économie locale…
  • Son utilité

Je ne sais pas vous, mais moi après tout ça et bien je n’ai plus envie de mettre les pieds dans un magasin, c’est un peu démoralisant. Mais comme maintenant il existe de nombreuses marques produisant ce type de vêtements, je vais essayer d’aller à la pêche sur le net et en boutique (pas sur d’avoir ça à côté de chez moi!)

Défi Noël, idée n°6 : un peu de lecture

Pourquoi ne pas profiter de Noël pour sensibiliser ses proches à l’environnement, en offrant des lectures engagées ou pleines d’idées pour un quotidien plus vert ou des livres en papier recyclé.

Voici ma petite sélection perso :

Pour créer et fabriquer au quotidien, j’utilise deux livres des éditions terre vivante vraiment top :

  • « Je crée mes cadeaux gourmands » de Marie Chioca et Delphine Paslin. Ce livre est plein de recettes pour créer des gourmandises bio salées ou sucrées à offrir ou à s’offrir. Vous trouverez aussi à la fin du livre des idées d’emballages. Quelques exemples de recettes : le kit sos cookies, du granola (présentés dans l’article défi noël), des pâtes à tartiner, des sirops… et en version salée : des tapenades, des petits chèvres marinés, des gressins… tout ça agrémenté de jolies photos.

P1040441

 

  • « Je fabrique mes produits ménagers, mon shampoing, mon savon » de laëtitia Royant. Plein de recettes hyper simples pour faire soi-même ses produits ménagers et produits pour le corps. Pour chaque recette, vous avez les étapes avec des jolies photos explicatives et un tableau comparant les prix des produits du commerce et fait maison. Quelques recettes : produit vaisselle, produit pour le sol, lessive, parfum d’ambiance et dentifrice, shampoing, déodorant…

P1040444

 

Une lecture engagée et inspirante :

  • « vers la sobriété heureuse » de Pierre Rabhi. A travers ce livre, Pierre Rabhi nous amène à réflechir, de façon poétique, à notre mode de consommation et à notre rapport aux autres et à la nature. Un livre tout en délicatesse et quelque peu utopiste. Un vrai plaisir à lire.

vers la sobriété heureuse

Un livre que je n’ai pas encore lu mais qui fait l’unanimité auprès de quelques bloggeuses et de personnes du coin :

  • « La permaculture » de Perrine et Charles Hervé-Gruyer. C’est l’histoire d’un éducateur épris de la mer et d’une juriste internationale qui s’installent ensemble dans le village du Bec Hellouin, en Normandie, où ils créent la Ferme du Bec. Une ferme biologique permaculturelle dont les rendements et la beauté émerveillent le monde de l’agriculture écologique.

livre-ferme-bec-hellouin-charles-perrine-permaculture-design

 

  • L’œil du loup de Daniel Pennac (à partir de 10 ans) . C’est un roman dont le sujet n’est pas directement l’écologie mais une histoire entre un loup et un enfant qui se rencontrent dans un zoo. A travers la vie du loup et du garçon, Pennac nous fait découvrir l’Alaska et l’Afrique et aborde les sujets de la déforestation, la captivité des animaux, la cupidité des Hommes. Un livre qui a toujours un franc succès auprès des enfants et qui permet d’ouvrir la discussion.

l-oeil-du-loup-9782266126304_0

 

  • « Terriens malins » de Delphine Grinberg ( à partir de 8 ans) : un livre qui fait découvrir aux enfants une nouvelle manière de comprendre notre planète, et les invite à imaginer quels terriens ils voudraient être. L’eau, l’alimentation, les déchets.. sont abordés. Le livre est très ludique avec des quizz, des expériences à faire..

P1040446

 

Etre sensible à environnement,  c’est aussi prendre soin de soi et des autres, donc j’avais aussi envie de vous présenter :

  • « calme et attentif comme une grenouille » de Eline SNEL. Un livre pour apprendre aux enfants à méditer.

calme-et-attentif-comme-une-grenouille

« Les enfants sont de plus en plus facilement distraits : jeux vidéos, SMS et autres voleurs d’attention altèrent leurs capacités de concentration. Ils sont aussi stressés, comme les adultes : certains ne parviennent pas à s’endormir, d’autres sont inquiets. La méditation est une méthode d’apprentissage de la sérénité adaptée aux besoins des petits..Elle repose sur des exercices de respiration simples qui aident peu à peu à se recentrer sur l’instant présent et à prendre du recul par rapport à l’agitation et aux ruminations. Ce livre est une véritable boîte à outils pour aider son enfant à changer d’état d’esprit et de relation avec le monde qui l’entoure. On trouve : Des exercices à faire au quotidien (sur le chemin de’école, à table, quand on regarde un film ensemble, etc.) pour apprendre à regarder, écouter, découvrir ses émotions. »

Avez-vous d’autres titres à proposer ?

« Demain » le film

demain-le-film_

J’ai eu la chance de voir en avant-première le film « demain » de Cyril Dion et Mélanie Laurent. C’est un film documentaire sur les solutions existantes en termes d’alimentation, d’énergie, d’éducation, de transport… pour changer les choses et préparer un monde meilleur pour nos enfants.

« Et si montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de résoudre les crises écologiques, économiques et sociales, que traversent nos pays ? Suite à la publication d’une étude qui annonce la possible disparition d’une partie de l’humanité d’ici 2100, Cyril Dion et Mélanie Laurent partent avec une équipe de quatre personnes enquêter dans dix pays pour comprendre ce qui pourrait provoquer cette catastrophe et surtout comment l’éviter.

Durant leur voyage, ils rencontrent les pionniers qui réinventent l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie et l’éducation. En mettant bout à bout ces initiatives positives et concrètes qui fonctionnent déjà, ils commencent à voir émerger ce que pourrait être le monde de demain… »

Ce film c’est l’histoire de gens ordinaires créant des solutions extraordinaires ! On peut y voir notamment une solution Normande : la ferme du Bec Hellouin, pratiquant la permaculture. On y voit aussi le mouvement des incroyables comestibles, la politique vélo au Pays-Bas…

Ce film a vu le jour grâce au 10266 kissbankers qui ont aidé à son financement, c’est que ça doit intéresser pas mal de gens quand même.  😉

J’ai beaucoup aimé ce film, très pédagogique, positif, pas chiant du tout. Ça donne envie de changer les choses, de se bouger les fesses !!  🙂

Après la projection nous avons pu échanger avec Cyril Dion qui semble très sympathique.

Sortie du film le 5 décembre, un conseil allez-y !!

http://www.demain-lefilm.com